Fabriquer une verrière soi-même demande certes des compétences en bricolage – disons un niveau intermédiaire et un peu de matériel (notamment un poste à souder) – mais l’opération n’est objectivement pas si difficile à mettre en œuvre. Ce tutoriel pour fabriquer et poser une verrière en acier se compose d’un descriptif étape par étape et de vidéos explicatives.

Nous avons opté pour une verrière acier car c’est un type de verrière plus esthétique qu’un modèle en bois, avec des lignes plus fines et élégantes et surtout plus solide et donc durable. Vous trouverez les cornières et tés en acier en magasin de bricolage. Une meuleuse permet d’en faire la découpe à façon une fois chez vous.

Prix des différents matériaux

Vous aurez besoin de cornières en acier de 30 x 30 dont le mètre vous reviendra à 7 euros. Un té en acier coûte le même prix au mètre linéaire. Une vitre de 7 mm d’épaisseur vous reviendra à environ 60 euros le m2.

Tutoriel : je fabrique ma verrière

1- Monter la cloison

Votre verrière doit reposer sur quelque chose. Il convient donc de monter une cloison qui fera office de support aussi appelé soubassement. Le placoplatre est un excellent choix car facile à mettre en œuvre et peu onéreux.

La cloison placoplatre se compose de rails (un au niveau du sol et un autre en haut) et de montants sur lesquels viennent se visser des plaques de BA 13. Le cadre de la verrière viendra se poser sur le rail haut porteur. Vous disposerez des montants entre ces rails pour solidifier l’ensemble avant de visser le placo.

Voilà comment procéder pour le montage de votre muret.

2- Acheter les matériaux de la verrière

Idéalement, vous aurez réalisé un plan de votre future verrière afin de déterminer ses dimensions, le nombre de vitres et de traverses à acheter.

Pour réaliser une verrière en acier, vous devrez acheter en magasin de bricolage :

  • pour le cadre : 4 cornières en acier de 30 × 30 mm. Donc 2 cornières pour les hauteurs et 2 autres cornières pour les largeurs aux bonnes dimensions bien entendu.
  • pour les traverses verticale entre chaque vitre : des tés en acier de 25 × 25 mm
  • pour les parcloses (afin de maintenir les vitres dans le châssis) : des profilés en L toujours en acier de 20 × 20 mm. Prévoyez 4 profilés pour encercler chaque vitre de façon individuelle soit 2 largeurs et 2 hauteurs.

Donc si votre verrière comporte 4 vitres (à acheter prédécoupées en magasin également) , prévoyez 8 profilés de la largeur de chaque vitre et 8 profilés de la hauteur des vitres… Il va de soi que opter pour une verrière dont les vitres sont de dimensions identiques simplifie un peu la tâche.

3- Mettre en place le châssis de la verrière

Première chose à faire, contrôler l’équerrage de l’ouverture et du soubassement avec un niveau à bulle et un fil d’aplomb.

Coupez ensuite les cornières selon un angle à 45° à chaque extrémité à l’aide d’une meuleuse. Assemblez les 4 cornières à blanc afin de vérifier qu’elles forment bien un angle joint de 90°.

Sur chaque cornière, percez un trou sur la face qui viendra s’appliquer contre le support. Comptez un trou tous les 20 cm pour les cornières latérales et 3 trous pour chaque vitre pour les cornières horizontales.

Assemblez les cornières deux à deux à l’aide d’un aimant de soudage puis soudez-les ensemble. Meulez l’assemblage pour former un bon support de pose à la vitre et reproduisez l’opération pour assembler le cadre.

4- Ajouter les traverses

Il faut maintenant découper les traverses en relevant leur hauteur exacte à l’intérieur des cornières. Positionnez ensuite chaque traverses dans la feuillure du châssis et soudez-les. Meulez chaque soudure afin de ne pas gêner la pose des vitres.

Percez les traverses tous les 30 cm pour pouvoir fixer ultérieurement les parcloses. Si vous souhaitez peindre votre châssis, c’est aussi le bon moment.

5- Assemblez les parcloses

Coupez les profilés en L en fonction des dimensions de chaque vitre selon la taille des traverses.

Comme pour les cornières, coupez les profilés avec un angle à 45° puis vérifiez à blanc que les parcloses s’emboîtent bien en formant un angle à 90°.

Percez les parcloses hautes et basses aux mêmes emplacements que sur le châssis et les parcloses verticales tous les 30 cm, aux mêmes endroits que les traverses sur lesquelles elles vont être fixées.

Les parcloses latérales du cadre sont percées tous les 40 cm aux mêmes emplacements que sur le châssis.

6- Positionner et fixer le châssis

Placez le châssis de la verrière sur son soubassement et marquez sur le support/soubassement les trous de fixation avec un crayon afin de pouvoir les percer.

Positionnez à nouveau le châssis et vissez le au moyen de chevilles adaptées au type de support (bois, placo, béton…). Fixez 1 trou sur 2 (en décalage par rapport aux perçages destinés à la fixation des parcloses pour les montants du cadre latéraux.
Pour les traverses, vissez seulement le trou central.

7- Poser les vitres de la verrière

Collez des joints adhésifs sur le pourtour intérieur (appelé la feuillure) du châssis et les parcloses.

Positionnez une première vitre en appuyant fermement sur le joint et en même temps (il faut être deux pour le faire) fixez les parcloses inférieure et supérieure sur le châssis en utilisant les trous libres

Posez et fixez toutes les autres vitres de la même façon puis fixez les deux parcloses latérales sur le châssis en utilisant les trous restants. Il ne reste plus qu’à fixer les parcloses internes avec des boulons.

L’étape suivante consiste à réaliser quelques finitions comme la pose d’un joint acrylique entre le châssis de la verrière et le mur le cas échéant.