La fenêtre alu imitation bois offre les avantages de l’aluminium (légèreté, grande résistance, bonne isolation avec rupture de pont thermique, élégance et lignes affinées…) avec l’aspect chaleureux du bois. Il faut dire que les techniques modernes pour obtenir l’effet bois sont saisissantes de réalisme. Encore faut-il bien choisir sa fenêtre alu imitation bois. Voilà les points clefs à prendre en considération lors de votre acquisition.

Le thermolaquage façon bois, un procédé très résistant et saisissant de réalisme

Le thermolaquage consiste à déposer une poudre de peinture polyester sur le profilé alu, puis à la chauffer à 200°C. Sous l’effet de la chaleur, les molécules s’agglomèrent pour former un film laqué extrêmement résistant. Résistant aux variations climatiques, aux UV et aux chocs. Le résultat obtenu est d’une durabilité exceptionnelle. Tous les profilés peuvent être ainsi colorés, que ce soit pour les fenêtres, les châssis, les volets, vérandas et portes-fenêtres.

Ce procédé permet une très large gamme de coloris et de textures. A l’aide de masques et de différentes poudres polyester, presque une quinzaine d’imitations d’essences de bois sont proposées. Leur rendu est saisissant de réalisme. Par ailleurs, il est tout à fait possible d’obtenir une bi-coloration de vos fenêtres, sur les modèles à rupture de pont thermique. Un ton bois en extérieur pour s’harmoniser avec votre environnement, et pour votre décoration intérieure, une couleur unie ou un autre motif.

De plus, la finition thermolaquée ne nécessite aucun entretien. Les dépôts sont éliminés sous l’effet de la pluie grâce à la finition lisse.

Les autres applications du thermolaquage imitation bois

La légèreté de l’aluminium imitation bois, combinée à la résistance du traitement thermolaqué, en font un matériau plébiscité dans bien d’autres domaines. En mobilier urbain, il permet de créer des bancs, luminaires, clôtures etc. qui ne nécessitent plus d’entretien et endurent le vandalisme sans broncher. En mobilier d’intérieur, il se décline en rayonnages, cloisons, éclairages, habillages décoratifs…

fenêtre alu bois bleue

Le plaxage, une alternative moins coûteuse.

Cette technique est très différente du thermolaquage. Il s’agit de coller sur les profilés un film acrylique, à chaud et sous pression. Le résultat est très résistant aux UV et aux variations climatiques. De plus, la finition lisse de ce procédé le rend quasiment auto-nettoyant. Plus besoin de nettoyer régulièrement vos huisseries pour conserver leur aspect esthétique. La pluie lessivera naturellement les poussières.

Ces films sont applicables sur profilés alu ou PVC et offrent une vaste gamme esthétique : imitation bois, texture personnalisée, couleurs unies. Les imprimés façon bois sont tout à fait réalistes et permettent un choix d’essences classiques ou originales (par exemple effet cérusé).

Nos conseils pour bien choisir votre ton bois.

Les raisons qui poussent à choisir une fenêtre aluminium imitation bois sont souvent un souci d’harmonisation avec l’environnement de la résidence. Vérifiez au préalable le règlement d’urbanisme de votre localité : des contraintes peuvent exister quand au type de rendu des portes et fenêtres. Certains règlements ont même des prescriptions très détaillées quant à la couleur et au matériau des menuiseries. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à un artisan local, qui sera au courant des styles autorisés.

Le choix d’un ton bois c’est aussi une affaire de goût : chaleureux, naturel…vous aimez son aspect et l’image qu’il peut véhiculer. Néanmoins, il faut veiller à ce que la finition de vos fenêtres s’intègre bien dans le style de votre façade et de votre toiture. Pour cela, on peut jouer sur les contrastes de couleurs ou de tons, ou au contraire préférer une palette ton sur ton. N’hésitez pas à demander une visualisation de votre projet pour vérifier l’effet général.

Dans le cadre d’une rénovation où toutes les fenêtres en bois ou une partie seulement sont à changer, opter pour l’aluminium façon bois est sans doute la meilleure solution. Cela permet un rendu homogène tout en maîtrisant vos dépenses. De plus, le coût d’entretien sera nul : pas de peinture ou de lasure à refaire régulièrement.

Pour en savoir plus sur les fenêtres alu, n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat

La fenêtre aluminium ton bois : le bon compromis côté prix

L’aluminium est un matériau résistant. Sa durabilité est remarquable et son entretien quasi obsolète. Par rapport au bois naturel, ce sont de sérieux avantages. Si la fenêtre alu est plus chère à l’achat que le bois, elle dure néanmoins bien plus longtemps. Question isolation thermique et sonore, les modèles actuels à rupture de pont thermique sont par ailleurs très performants, et gardent une étanchéité parfaite longtemps. Autre bon point, d’un point de vue sécurité, l’aluminium permet un très bon retard d’effraction.

Pour une fenêtre imitation bois, le prix dépend du procédé. Le thermolaquage étant une technique coûteuse, le prix des fenêtres de ce type est donc parmi les plus hauts du marché. Le plaxage, utilisant de grands rouleaux fabriqués en série, lui est sensiblement inférieur.

Quelques exemples de prix moyens constatés pour l’achat de fenêtres

largeur x hauteurPrix moyen boisPrix moyen aluPrix moyen

Alu imitation bois

Fenêtre 2 vantaux 100×120 cm670 €1060 €1265 €
Fenêtre 2 vantaux 100×150 cm780 €1160 €1400 €
Châssis fixe 80 x 100 cm380 €410 €690 €

Le chiffrage de votre projet d’installation de fenêtres prendra aussi en compte les éléments suivants : coût de pose, coût de dépose éventuelle, le taux de TVA (5,5% en chantier de rénovation / 20% en chantier de construction). Il faut savoir que le prix de la pose intègre des coûts fixes, comme l’installation et le démontage du chantier. Un chantier est donc plus intéressant pour un plus grand nombre de fenêtres.

Les aides accordées pour le remplacement de vos fenêtres

Les ménages ayant réalisé des travaux d’amélioration énergétique dans leur résidence principale peuvent prétendre au crédit d’impôt pour la transition énergétique, le CITE. Pour 2019, le CITE a été prolongé d’un an et élargi à de nouvelles catégories de travaux, notamment le remplacement de fenêtres, avec un taux de 15%. Pour plus de détails, voir sur le site de l’Agence de l’Environnement et de la maitrise de l’Énergie (Ademe).