Les systèmes de fermeture des fenêtres

Le système de fermeture de votre fenêtre est un élément très important au même titre que le choix du vitrage ou du châssis. La fenêtre est souvent la cible privilégiée des cambrioleurs. Dans le système de fermeture de votre fenêtre on trouve plusieurs éléments : le système de fermeture proprement dit, la serrure, la poignée. Ces différents éléments vont permettre ensemble d’assurer la fermeture et la sécurité de votre fenêtre. Selon la pièce où se trouve votre fenêtre vous pouvez avoir besoin de la fermer uniquement ou au contraire il faudra peut être absolument une serrure pour la verrouiller.

Serrure : pêne, gâche, canon

Il existe plusieurs types de serrures de la plus simple à la plus sophistiquée. Une serrure de fenêtre va présenter comme n’importe quelle serrure plusieurs caractéristiques : avec ou sans cylindre, sera-t-elle à galet ou à pêne, serrure à 3 ou 5 points, sera-t-elle visible ou encastrée …. En fonction de tous ces critères le prix ne sera évidemment pas le même.

Le pêne est la partie mobile de la serrure, il va s’encastrer dans un vide (la gâche) pour maintenir la fenêtre fermée. En général tous ces éléments de serrure sont en métal. L’origine de la serrure remonte aux égyptiens qui ont créé les premières serrures en bois.

La gâche est également une pièce de la serrure il s’agit d’une pièce métallique creuse qui va recevoir le pêne pour fermer la fenêtre. Les gâches sont des petits éléments métalliques dans lequel se glisseront les pênes, les tringles ou les galets. La gâche est fixée sur le montant de l’ouvrant de la fenêtre. Pour pivoter dans la gâche, le pêne aura besoin d’une clef ou d’un cylindre. C’est également dans la gâche que viendront se mettre les galets de la crémone.

Pour renforcer la sécurité au niveau des fenêtres il est recommandé de mettre des gâches dites “à tête de champignon”. Cela renforcera le verrouillage entre le dormant et l’ouvrant ou entre les 2 vantaux.

Le cylindre ou canon est une partie importante de la serrure. C’est dans cet élément que nous allons mettre la clef. Lorsque nous tournons la clef dans le cylindre cela aura pour effet de bouger le pêne pour ouvrir ou fermer la fenêtre.

La serrure d’une fenêtre comme la serrure d’une porte peut être installée de plusieurs manières. La serrure peut être installée en applique c’est-à-dire que le système de fermeture sera apposé sur le montant de la fenêtre. Il pourra être également encastré.

 

Système de fermeture : la crémone et autres

Le système de fermeture de votre fenêtre sera le système que vous aurez retenu pour maintenir vos vantaux et votre châssis fixes. Il existe plusieurs types de fermetures. Mais le plus courant pour les fenêtres est le système de fermeture à crémone. L’origine du mot “crémone” viendrait de la ville de Crémone en Italie où elle aurait été inventée.

Ce système s’installe sur des fenêtres à double battants. Il fait le lien entre le dormant et l’ouvrant. Il se compose d’une tige en métal en général divisée en 2 tringles. Ces tringles vont monter ou descendre grâce à la une poignée. Les extrémités de ces tringles se logeront dans des gâches sur le bâti de la fenêtre, c’est ce système qui assure le verrouillage de la porte car il n’est pas accessible de l’extérieur. On peut rajouter à la crémone une serrure si besoin. Ce système était tombé en désuétude ces dernières années mais il fait un retour remarquable surtout pour son coté retro.

Quand ce système de fermeture est visible on parle de crémone en applique et il est souvent en fonte. Si à la place d’une poignée qui tourne il y a une poignée qui se lève et s’abaisse alors nous parlerons de « crémone pompier ». Si le système de fermeture est invisible sur la fenêtre on parlera alors de crémone encastrée, dans ce cas les tringles sont cachées dans le chant de la fenêtre, et la poignée sera la seule partie visible. Il existe d’autres types de crémone pour répondre aux multiples types de fenêtres existantes : avec ou sans serrure, tringles ajustables pour rénover des fenêtres anciennes ; avec ou sans verrou…..

crémone en applique

crémone en applique

crémone encastrée

crémone encastrée

Les autres systèmes de fermeture sont utilisés dans des cas très précis : système de fermeture à crochets pour les fenêtres coulissantes, fermetures à 3 ou 5 points quand on besoin de beaucoup sécuriser le lieu, et donc les ouvertures. Ce système de fermeture à 3ou 5 points est un système avec plusieurs points de verrouillage. Elle peut être installée de manière visible ou intégrée. Sur les fermetures à 5 points il y a des points de verrouillage en haut et en bas et 3 points de verrouillages sur les côtés. Sur les fermetures à plus de 3 points le système est rarement intégré.

Le système de fermeture à crochet est un système de fermeture qui se différencie des autres car le pêne est en fait un crochet qui fonctionne de haut en bas. Il est actionné par une clef dans un cylindre. Souvent encastré ce type de fermeture est souvent réservée aux fenêtres ou portes coulissantes. Elle est donc peu utilisée.

Un autre système de fermeture est souvent confondu avec la crémone, il s’agit de l’espagnolette. L’espagnolette est un système de fermeture diffèrent de la crémone. L’espagnolette provient probablement d’Espagne. C’est un système de fermeture dans lequel la poignée fait tournée une tringle (une tige en métal) et ce sont ses extrémités repliées qui s’appuieront derrière les gâches. Les gâches seront fixes. La tige de la crémone elle coulissera de haut en bas. La poignée dans le système d’une crémone fera coulisser les 2 tiges en métal pour fermer ou ouvrir la fenêtre. Il y a souvent confusion entre les 2 systèmes car on utilise aussi le mot espagnolette lorsque l’on bloque l’ouverture d’une fenêtre avec sa poignée quel que soit son système de fermeture. On laisse alors la fenêtre entrouverte, à « l’espagnolette » !

espagnolette

espagnolette

 

Les poignées, clenches et autres boutons

Les poignées vont permettre de fermer ou d’ouvrir votre fenêtre. Dans certaines régions de France on utilise le terme de clenche pour désigner une poignée. C’est la poignée qui va actionner le système de fermeture et d’ouverture de votre fenêtre. Et c’est là sa principale fonction. Lorsque l’on va saisir et actionner la poignée pour ouvrir la fenêtre, le pêne de la serrure s’extraire de la gâche. Au contraire lorsqu’on relâchera la poignée le pêne ressortira et si la fenêtre est fermée, il ira se loger dans la gâche, et maintiendra ainsi la porte fermée. Si on pousse ou claque la fenêtre, le pêne ira se glisser dans la gâche car il a une forme biseautée.

Il existe essentiellement 2 formes de poignée : la poignée standard ou le bouton de fenêtre. Le bouton de fenêtre est plus petit et conviendra mieux aux fenêtres en bois. La poignée standard quant à elle est surtout utilisée pour les châssis en PVC. A vous de déterminer quelle poignée conviendra le mieux à votre intérieur. Les poignées existent en de nombreux matériaux : le métal, l’alu, le laiton, le bois. Ces poignées en métaux offrent beaucoup de possibilité de couleur, de forme et de finition. Par exemple une poignée cuvette est souvent prisée pour des fenêtres coulissantes, elle s’encastre parfaitement dans votre fenêtre. Vous pourrez selon l’effet recherché vouloir une forme ergonomique ou au contraire très originale.

Pour plus de sécurité, il existe des poignées qui intègrent des systèmes empêchant la manipulation de la dite poignée à partir de l’extérieur. Ce sont les poignées Secustik. On peut également intégrer à la poignée une serrure afin de verrouiller la fenêtre.

Fermetures : normes

La certification A2P existe depuis les années 80. Elle permet de mesurer la résistance aux infractions. C’est le Centre National de Prévention et de Protection qui délivre cette certification A2P « Assurance prévention protection ». Les fabricants soumettent leurs produits (serrure, verrous, blocs portes et blocs fenêtres). Le Centre National de Prévention et de Protection va mesurer la capacité de la serrure à résister aux différentes intrusions possibles (ouverture par arrachement, sciage des pênes, ….). Cette norme sera accompagnée d’étoile. Plus votre serrure aura la certification A 2P et d’étoiles plus elle sera résistante. Le nombre d’étoile correspond au temps de résistance à une infraction c’est-à-dire si votre poignée a 1 étoile cela signifie qu’il faudra 5 minutes au cambrioleur pour l’ouvrir, si votre serrure a 2 étoiles alors elle résistera 10 minutes et ainsi de suite…

En plus d’être un gage de qualité de votre serrure, cette certification est parfois rendu obligatoire par certaines assurances.