Les organismes de certification des fenêtres acier

Le menuisier métallier a pour mission d’habiller les façades avec des ornements élégants et réalisés sur-mesure. Il porte donc bien son surnom de « couturier du bâtiment ». Comme toute profession de grande qualité, la menuiserie acier dispose d’organismes de référence : organisation professionnelle avec la FFB et organisme de certification avec l’AFNOR.

L’Union des métalliers de la Fédération Française du Bâtiment

L’Union des Métalliers est la branche métier dédiée à la métallerie de la Fédération Française du Bâtiment.

La métallerie concerne un ensemble de métiers d’ateliers (majoritairement) à forte valeur ajoutée : menuiserie, ferronnerie d’art, serrurerie traditionnelle… Le métallier intervient lors de la conception et la fabrication des éléments acier ou inox.

Cette branche spécifique regroupe plus de 2800 entreprises adhérentes soit environ 35 000 salariés. En 2016, la métallerie représente un chiffre d’affaires de 7,5 Milliards d’euros. La menuiserie acier représente 9 % du marché soit 670 millions d’euros de CA.

La métallerie concerne globalement secteurs d’activité différents :

  • métallerie traditionnelle
  • construction métallique
  • menuiserie métallique
  • menuiserie aluminium
  • agencement décoration
  • ferronnerie

AFNOR secteur Acier

L’Association française de normalisation (AFNOR) est l’organisation française qui représente la France auprès de l’Organisation internationale de normalisation (ISO). Depuis 1926, l’AFNOR définit les normes NF désormais largement reconnues.

Créée il y a plus de 30 ans, la certification NF Acier délivrée par l’AFNOR garantit la maîtrise des éléments fondamentaux d’une construction en acier au moyen d’un référentiel : dimensions, caractéristiques physico-chimiques et mécaniques, procédé de fabrication et contrôle final du produit.

L’AFNOR reconnait également la qualité des produits en acier et leur conformité aux exigences des directives européennes avec le marquage CE – Produits de construction en acier. Cette norme permet d’accéder au marché européen en répondant à ses exigences réglementaires parfois indispensables pour répondre à certains appels d’offres internationaux.