L’avenir du CITE 2019 (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) n’a été fixé que de façon tardive en fin d’année 2018. En effet, le CITE devait être transformé en subvention pour travaux de rénovation dite « prime Hulot ». Une mesure finalement reportée en 2020. Le CITE 2019 a connu également quelques remaniements, notamment pour le changement de chaudières. Faisons le point complet.

Report de la prime travaux à 2020

Il était prévu que, à compter du 1er janvier 2019, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE 2019) soit versé sous forme de prime travaux avec un montant fixe en fonction des travaux. Cette transformation du CITE en subvention est finalement repoussée à janvier 2020 (au plus tôt).

Cette évolution, appelée aussi “prime Hulot” du nom de l’ancien ministre Nicolas Hulot, visait à rendre le dispositif plus attractif. En effet, une prime est immédiatement perçue tandis qu’un crédit d’impôt doit attendre la fin de l’année pour se concrétiser.

Rappels sur le principe du CITE

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une incitation fiscale qui permet aux propriétaires et locataires d’effectuer des travaux d’amélioration énergétiques dans leur habitation principale en contrepartie d’un allégement fiscal.

Pour être effectif le CITE doit répondre à trois critères essentiels :

  1. Les matériaux et appareils doivent faire partie du champs d’application décidé par le gouvernement
  2. Les matériaux et appareils doivent être fournis et installés par une même entreprise
  3. Le prestataire doit être certifié RGE.

En 2019, le CITE restera néanmoins intéressant et devrait représenter entre 900 millions et 1 milliard d’euros d’aides à la rénovation énergétique. Le crédit d’impôt représente 30% du montant des travaux réalisés. Si vous êtes non-imposable, le fisc vous reverse ce montant. Le crédit d’impôt maximum est fixé à 2400 euros pour une personne célibataire et 4800 euros pour un couple.

Le CITE 2019 pour les fenêtres et volets

Au 1er janvier 2018, le crédit impôt fenêtres avait été abaissé à 15 %. À compter du 1er juillet 2018, la réduction d’impôts pour les fenêtres a été définitivement supprimée et ne sera pas réintroduit en 2019.

En effet, le Premier ministre n’a pas souhaité la réintroduction du remplacement des fenêtres simple vitrage dans l’avantage fiscal. Les amendements parlementaires visant à réintroduire les fenêtres dans les travaux éligibles au CITE ont été écartés.

Comme en 2018, les dépenses de volets isolants et les portes d’entrée ne sont plus éligibles au crédit d’impôt 2019.

Élargissement du CITE 2019

Le Gouvernement a souhaité mettre l’accent sur le remplacement des chaudières au fioul jugée plus urgente et polluante. Ainsi, le CITE 2019 sera beaucoup plus attractif pour ceux qui souhaitent changer de chaudière.

Dès le 1er janvier 2019, un CITE de 50 % sera disponible pour la dépose d’une chaudière fioul. Le CITE va également prendre en compte les coûts de main-d’œuvre pour la pose d’un nouveau système plus vertueux : pompe à chaleur, chaudière à bois, etc. Pour les travaux d’installation, le CITE sera de 30 %.

Pour être éligibles, les travaux de rénovation doivent déboucher sur une performance énergétique minimale : isolation des murs ou de la toiture, installation d’une chaudière ou un chauffe-eau…

Liste des travaux éligibles au CITE 2019